UBB - Stade Français : Le Top 6 en vue pour les Bordelais

le
0

Au terme d'un match au scénario imprévisible, Bordeaux-Bègles s'impose face au Stade Français (35-25). L'UBB, qui menait largement à la pause, s'est fait peur en seconde mi-temps face à des Parisiens aux deux visages. Avec cette victoire, les joueurs de Raphaël Ibanez reviennent à un point de Castres, sixième, et restent en course pour participer aux phases finales.

Le debrief

Avec les victoires de Toulouse et de Castres, les Bordelais devaient impérativement s’imposer face au Stade Français. Les joueurs l’avaient bien compris mais Morné Steyn a ouvert le score côté parisien. Après une pénalité de chaque côté, Bordeaux-Bègles a parfaitement lancé son match. Les hommes de Raphaël Ibanez ont décidé de mettre du rythme et, après une belle passe sautée de Simon Hickey, Jean-Baptiste Dubié a bien fixé son défenseur pour décaler Adam Ashley-Cooper. L’ailier australien a fait parler ses qualités de finisseur pour marquer son quatrième essai de la saison. Comme si cela ne suffisait pas, le Stade Français a dû jouer dix minutes en infériorité numérique. Sur un coup de pied rasant de Loann Goujon, Clément Daguin a sorti volontairement le cuir en ballon mort de la main. M. Cardona a exclu temporairement le jeune demi de mêlée parisien et a accordé un essai de pénalité aux locaux. Les Parisiens ont payé le prix fort de ce carton jaune. Après que Laurent Sempéré soit resté au sol, les visiteurs n’étaient plus que treize à défendre. Sur un maul, les Girondins en ont profité pour servir Clément Maynadier côté fermé qui n’avait plus qu’à aplatir. Inspirés, les Bordelais menaient largement à la mi-temps face à des Parisiens bien apathiques (25-6). Les joueurs de la capitale sont revenus avec d’autres intentions en seconde mi-temps. Clément Daguin a servi à hauteur Sergio Parisse qui a franchi la défense bordelaise. Le numéro huit transalpin a donné à Jérémy Sinzelle qui est allé aplatir sous les poteaux. L’UBB est retombée dans ses travers en se relâchant alors que les Parisiens sont revenus à la charge. A deux reprises, les défenseurs bordelais sont revenus in extremis sur Waisea pour le mettre en touche. Mais peu après, l’ailier fidjien a enfin pu faire mouche avec un essai de finisseur. Les joueurs de Raphaël Ibanez ont totalement perdu confiance et ont encaissé un essai casquette signé Meyer Bosman. Les deux équipes étaient alors à égalité. Après une séquence au pré, Metuisela Talebula est allé marquer tel un avant. Pierre Bernard a rajouté trois points assurant la victoire des siens. Les Bordelais se seront fait peur mais s’imposent face au Stade Français (35-25). Avec ce succès non bonifié, l’UBB reste au pied du Top 6 et devra gagner à l’extérieur lors des prochaines journées si elle veut se qualifier pour les phases finales. Le Stade Français devra l’emporter le week-end prochain face à Oyonnax pour assurer son maintien.

Le joueur qui a crevé l’écran

ASHLEY-COOPER a été le joueur le plus en vue sur la pelouse du Matmut Atlantique. L’Australien a très bien lancé son équipe en marquant le premier essai de l’UBB. L’ailier s’est aussi illustré par ses courses qui ont amené à chaque fois le danger dans la défense parisienne.

Le tweet qui nous a fait rigoler

La phrase à chaud à retenir

« Nous avons fait une très bonne première mi-temps. On a montré une belle force de caractère ensuite. Cela faisait longtemps que nous n’avions pas gagné donc la victoire était importante. » (Sofiane Guitoune – Bordeaux-Bègles, au micro de Canal+ Sport)

La stat dont on se souviendra

24. Comme le nombre de plaquages manqués par les Parisiens. Bien trop pour pouvoir espérer s’imposer.

Les joueurs à la loupe

Bordeaux-Bègles HICKEY a été bon face aux perches et dans le jeu. GUITOUNE a fait parler ses appuis et sa technique. L’ailier international a été très disponible. REY a pesé sur la défense parisienne. TALEBULA a été discret malgré son 36eme essai en Top 14. Enfin GOUJON n’a pas brillé. Stade Français DAGUIN a commis une faute fatale à son équipe mais s’est reprit par la suite. PARISSE a été précieux par ses charges pour remettre son équipe dans l’avancée. WAISEA s’est illustré par plusieurs courses conclues par un essai de l’ailier fidjien. SINZELLE a marqué un essai important afin de relancer son équipe. Enfin DANTY a fait une bonne rentrée.  

La feuille de match

TOP 14 (22EME JOURNEE) / BORDEAUX-BEGLES – STADE FRANCAIS : 35-25

Matmut Atlantique (25 000 spectateurs environ) Temps sec - Pelouse correcte Arbitre : M. Cardona Essais : Ashley-Cooper (9eme), de pénalité (21eme), Maynadier (30eme) et Talebula (70eme) pour Bordeaux-Bègles – Sinzelle (51eme), Waisea (63eme) et Bosman (64eme) pour le Stade Français Transformations : Hickey (21eme et 30eme) et Bernard (71eme) pour Bordeaux-Bègles – Steyn (51eme et 63eme) pour le Stade Français Pénalités : Hickey (6eme et 16eme) et Bernard (79eme) pour Bordeaux-Bègles – Steyn (2eme et 8eme) pour le Stade Français Drops : Aucun Carton jaune : Daguin (21eme) pour le Stade Français Cartons rouges : Aucun Bordeaux-Bègles Talebula – Guitoune, Dubié, Rey, Ashley Cooper – (o) Hickey, (m) Adams – Braid, Goujon, Madaule – Marais, Ledevedec – Kepu, Maynadier, Kitshoff. Entraîneur : R.Ibanez Stade Français Bonneval – Arias, Waisea, Bosman, Sinzelle – (o) Steyn, (m) Daguin – Nicolas, Parisse, Burban – Gabrillagues, Pyle – Alo Emile, Sempéré, Taulafo. Entraîneur : G.Quesada
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant