U2, de légendes du rock à spammeurs potentiels

le
0
U2, de légendes du rock à spammeurs potentiels
U2, de légendes du rock à spammeurs potentiels

U2 et Apple l'avaient conçu comme une belle surprise, en offrant en cadeau sur iTunes le dernier album des légendes du rock, mais l'opération s'est en partie retournée contre ses promoteurs, certains criant au "spam".Le dernier album du groupe irlandais "Songs of Innocence" se retrouve dans les bacs lundi mais il avait déjà été offert le 9 septembre au demi-milliard de clients d'iTunes, lors d'une grand messe d'Apple pour annoncer le nouvel iPhone 6.Mais le geste, qui aurait coûté 100 millions de dollars à Apple, conçu au départ comme une belle opération marketing, avait été critiqué par certains et le groupe accusé d'être devenu des spammeurs.Tant d'auditeurs ont estimé tellement présomptueux de croire que le monde entier voudrait l'album de U2, qu'Apple a été obligé de monter un système pour qu'il puisse être supprimé de la bibliothèque iTunes."Je ne pense pas que cela a été du très bon marketing", indique Eric Levin, propriétaire de la boutique indépendante Criminal Records à Atlanta (Georgie, sud), "le retour de bâton l'a bien montré. Cela a été très mal géré, de façon très lourde", ajoute-t-il.M. Levin, organisateur de la "Journée annuelle du disque" pour promouvoir les magasins locaux, ne pense pas que le cadeau aura des effets sur les ventes. Ceux qui veulent vraiment un album physique sont bien distincts des auditeurs d'un jour qui peuvent trouver des musiques gratuites en streaming, dit-il.La Entertainment Retailers Association, qui représente les magasins de musique britanniques, estime que U2 a dévalué la musique et mis en danger l'avenir de l'industrie."Si l'un des plus grands groupes de rock est prêt à faire cadeau de son disque, peut-on s'attendre à ce que le public soit prêt à mettre 10 livres (16 dollars) dans l'album d'un inconnu", indique dans un communiqué le président de l'association Paul Quirk.Ozzy Osbourne a dit la même chose, en ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant