U-17 : La France verra la finale

le
0
U-17 : La France verra la finale
U-17 : La France verra la finale

Belgique 1-1 France (2 tab à 1)

Buts : Édouard (23e) pour la France / Seigers (52e) pour la Belgique

Il ne devait pas y avoir de match. Parce que la France était annoncée si forte et qu'elle avait, jusqu'ici, tout écrasé sur son passage. Y compris la première mi-temps d'un match où il ne semblait n'y avoir qu'une seule équipe sur la pelouse. Il ne faut jamais se fier aux apparences, une bête blessée n'est jamais morte et une équipe qui souffre est une équipe qui a parfois une idée derrière la tête. C'était le cas d'une équipe belge qui aura tout donné avant de sombrer au penalty. La France est en finale, mais Luca Zidane s'est quand même offert le moment gênant de la quinzaine en envoyant une panenka sur la transversale belge au cours d'une séance de penalty hitchcockienne.

Odsonne Edouard aka, " Le 7"


La mer Noire, le soleil et un printemps bulgare plus estival qu'une canicule bruxelloise, le décor proposé par le Lazur Stadium de Burgas (Bulgarie) prête plus aux douceurs d'un apéro alcoolisé en terrasse qu'à la pratique du football. Et pourtant, pour que les flamboyantes statistiques (dix buts inscrits, zéro encaissé) des Bleus de Jean-Claude Giuntini ne ressemblent pas à un parcours de Jo-Wilfried Tsonga à Roland, il faut confirmer contre une Belgique, certes bien moins forte athlétiquement, mais tactiquement impressionnante depuis le début du tournoi. Confirmer, c'est exactement ce que l'Équipe de France va tenter de faire dès le coup d'envoi. En étouffant directement son adversaire sur sa propre mise en jeu, les Bleus obligent les Diables rouges à déjouer. En souffrance, les Diables s'accrochent, mais finissent par céder sur un coup franc parfaitement botté par "le 7, again !". Oui, parce que tout le monde sait maintenant que quand la France marque, elle le doit souvent à son ouvre-boite maison, Odosonne Édouard. En tribune de presse comme ailleurs, les prouesses de l'avant du PSG n'étonnent plus personne depuis son festival contre l'Italie. La suite ? Bah c'est un peu la même chose, mais avec un peu plus de rouge quand même. Rien à faire pourtant, les occasions sont françaises et le meilleur Belge sur la pelouse est de très loin Jens Teunckens (Club de Bruges) qui multiplient les parades se permettant même un contre break moral sur Édouard en stoppant un penalty peu avant la mi-temps.





Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant