Typologie des couacs gouvernementaux

le
0
Depuis la nomination du gouvernement Ayrault, les couacs se sont multipliés. Tentative de classement.
o Têtes à couac

Pas facile d'exister au milieu de 38 ministres... Enfin pas pour tous. Certains n'ont pas tardé à se faire remarquer. Par exemple, l'éphémère ministre de l'Écologie Nicole Bricq, déplacée lors du miniremaniement de juin en raison de ses positions sur les forages pétroliers en Guyane. D'autres n'ont pas attendu non plus pour faire parler d'eux en s'exprimant plus fort que les autres. Arnaud Montebourg en vantant l'énergie nucléaire. Ou Manuel Valls en enterrant lui-même le récépissé pour éviter les contrôles policiers au faciès. Dans un autre genre, c'est Marisol Touraine qui s'interroge dans une confidence à la presse, fin août, sur l'autorité du premier ministre...

o Un couac d'avance

Pour faire parler d'eux ou remporter un arbitrage, certains n'hésitent pas à griller la politesse à Matignon, quitte...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant