Twitter, sous pression, est condamné à élargir son audience

le
0
Twitter, sous pression, est condamné à élargir son audience
Twitter, sous pression, est condamné à élargir son audience

Publicités sur des sites tiers, accord potentiel avec Google: Twitter, sous une pression croissante faute d'augmenter assez vite son nombre d'utilisateurs officiels, redouble d'efforts pour élargir et monétiser son audience au-delà de son réseau.Le réseau social en ligne américain a commencé cette semaine à permettre la publication sur des sites tiers des "tweets sponsorisés", les messages publicitaires qui se mêlaient jusqu'ici uniquement au fil d'actualités de ses abonnés.De premiers partenariats ont été annoncés avec l'application Flipboard, qui compose un magazine en ligne personnalisé en compilant des informations de divers sites, et le portail internet Yahoo Japan.D'après l'agence Bloomberg News, Twitter aurait par ailleurs conclu un accord avec Google pour que les contenus publiés sur son réseau soient référencés automatiquement par le populaire moteur de recherche du géant internet.Ni Twitter, ni Google n'ont réagi dans l'immédiat, mais les deux groupes avaient déjà eu un arrangement similaire entre 2009 et 2011. Google payait à l'époque 15 millions de dollars par an à Twitter, qui comptait alors 80 millions d'utilisateurs contre 284 millions fin septembre dernier, rappelle une note de Deutsche Bank. - Audience "passive" - Google Search liste aujourd'hui certains profils de personnalités sur Twitter, ainsi que les messages sur les sujets les plus populaires, ce qui ramène sur le réseau respectivement 200 millions et 75 millions de visiteurs uniques (non enregistrés) par mois, détaille la banque.Un référencement automatique et intégral sur Google Search, fort d'entre 1,5 et 2 milliards d'utilisateurs, pourrait surmultiplier ce type de trafic, et aussi selon Deutsche Bank "mettre en arrière-plan les inquiétudes sur le thème: est-ce que Twitter peut dépasser sa niche actuelle de 284 millions?"Le titre Twitter gagnait 2,70% à 41,82 dollars jeudi à la mi-journée, mais son cours reste 43% ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant