Twitter se brûle les ailes en Bourse après ses résultats 2013

le
0
Twitter se brûle les ailes en Bourse après ses résultats 2013
Twitter se brûle les ailes en Bourse après ses résultats 2013

Les performances financières de Twitter justifient-elles l'envol incroyable de son cours de Bourse depuis trois mois? Wall Street a répondu "non" mercredi.Les premiers résultats publiés depuis l'entrée en Bourse début novembre ont montré un creusement de la perte nette et surtout posé de réelles questions sur la croissance du nombre d'utilisateurs, qui semblent passer moins de temps sur le réseau social en ligne.La sanction a été sans appel à la Bourse de New York: le titre Twitter s'effondrait de 17,39% à 54,50 dollars vers 23H20 GMT dans les échanges électroniques suivant la clôture."L'action Twitter revient à la réalité", résumait le site d'analyses 247wallst.com.Le titre avait littéralement explosé depuis ses premiers pas sur le marché il y a trois mois, passant d'un prix d'introduction de 26 dollars à presque 66 dollars juste avant l'annonce des résultats. Certains parlaient même d'une bulle.Car si Twitter est prisé des stars, des politiques et des marques pour leur communication, il n'a jamais dégagé un dollar de bénéfice depuis sa naissance en 2006.L'année dernière, il a encore essuyé une perte nette de 645 millions de dollars, après 79 millions en 2012. Sur le seul quatrième trimestre 2013, la perte atteint 511 millions de dollars.La capacité du réseau social à devenir rentable, à l'image de son grand rival Facebook qui a dévoilé la semaine dernière un bénéfice net annuel de 1,5 milliard de dollars, est une interrogation centrale depuis l'entrée en Bourse.Cela rend très difficile d'évaluer la valeur réelle de l'entreprise, les estimations des analystes (et la valorisation boursière) reposant sur des paris quant à la croissance future. Les indications à cet égard sont mitigées.Twitter revendiquait 241 millions d'utilisateurs mensuels fin décembre, soit une progression de seulement 9 millions en trois mois. Au troisième trimestre, il avait encore réussi à en gagner 14 millions.Perte ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant