Twitter plus ambitieux pour son entrée en Bourse

le
0
Twitter plus ambitieux pour son entrée en Bourse
Twitter plus ambitieux pour son entrée en Bourse

Le succès annoncé de l'entrée en Bourse de Twitter semble se confirmer: le réseau social a revu ses ambitions à la hausse lundi et espère désormais lever jusqu'à 2 milliards de dollars.Dans une mise à jour de son projet d'introduction en Bourse consultable sur le site internet du gendarme boursier américain (SEC), Twitter dit viser à présent un prix unitaire compris entre 23 et 25 dollars, contre 17 à 20 dollars annoncés jusqu'ici.Cette décision "en dit beaucoup sur le succès du +road show+ de l'entreprise", la tournée de présentation auprès des investisseurs institutionnels entamée la semaine dernière, commente le site d'analyses 247wallst.com, pour qui "jusqu'ici, la stratégie prudente de Twitter semble payer".Mis en garde par les déboires de son grand rival Facebook, dont la propre introduction en Bourse l'an dernier avait tourné à la catastrophe, Twitter a jusqu'ici fait profil bas.Les conditions initiales de son introduction en Bourse le valorisaient seulement autour de 10 milliards de dollars quand certains analystes avaient espéré le double. Plusieurs experts n'avaient d'ailleurs pas exclu que Twitter ait volontairement choisi de démarrer avec une fourchette basse, pour mieux pouvoir la relever ensuite.Twitter prévoit toujours d'introduire 70 millions d'actions sur le New York Stock Exchange sous le symbole "TWTR", avec une option de surallocation pour 10,5 millions de titres supplémentaires en cas de forte demande.La date de l'opération n'est toujours pas confirmée, mais toutes les spéculations s'orientent vers l'annonce du prix définitif mercredi soir pour une première cotation jeudi.La nouvelle fourchette permettrait de lever entre 1,6 milliard de dollars si le prix minimal est retenu et seulement 70 millions de titres émis, et 2 milliards avec l'option de surallocation et le prix maximal de 25 dollars.Twitter vaudrait jusqu'à 14 milliards de dollarsSur la base d'environ 555 millions de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant