Twitter perd près de 6% sur des rumeurs quant à son avenir

le
0

L'action Twitter a nettement reculé jeudi, alors que, selon des informations de presse, son conseil d'administration devait discuter de moyens de faire des économies, voire d'une éventuelle mise en vente.Le titre du réseau social américain a clôturé à Wall Street sur une baisse de 5,89% à 18,70 dollars.D'après la chaîne de télévision CNBC, qui cite des sources proches du dossier, le conseil d'administration devait se réunir jeudi pour examiner comment faire des économies. Parmi les options figureraient des suppressions d'emplois ou la vente d'actifs comme la régie publicitaire MoPub ou même l'application de partage de courtes vidéos Vine.Twitter avait déjà décidé l'an dernier de réduire ses effectifs de 8%, soit près de 340 emplois.Le patron-fondateur Jack Dorsey devrait encore se voir accorder quelques trimestres pour tenter de relancer l'entreprise, mais une discussion est aussi probable sur la question d'une éventuelle mise en vente du groupe, ajoute CNBC, qui précise toutefois qu'aucune offre concrète n'est pour l'instant sur la table.Les investisseurs commencent sérieusement à s'impatienter du manque de perspectives de croissance de Twitter, qui n'a jamais dégagé un dollar de bénéfice net depuis sa création il y a dix ans et dont le nombre d'utilisateurs stagne depuis plusieurs trimestres un peu au-dessus de la barre des 300 millions. L'action a perdu les trois quarts de sa valeur comparé à son pic historique de décembre 2013 (73,31 dollars), et s'échange depuis la fin d'année dernière sous son prix d'introduction en Bourse de 26 dollars. L'entreprise reste toutefois encore valorisée en Bourse à quelque 13 milliards de dollars, beaucoup d'observateurs estimant que le cours reste gonflé par l'espoir de plus-value si l'entreprise se fait racheter.Les spéculations sur un éventuel rachat circulent depuis plusieurs mois déjà, et ont encore été alimentées la semaine dernière par des commentaires du co-fondateur Ev ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant