Twitter : le patron démissionne, l'un des fondateurs prend l'intérim

le
0
Twitter : le patron démissionne, l'un des fondateurs prend l'intérim
Twitter : le patron démissionne, l'un des fondateurs prend l'intérim

Le réseau social Twitter a annoncé jeudi soir la démission de son directeur général Dick Costolo, qui sera remplacé à titre intérimaire par l'un de ses fondateurs, Jack Dorsey. Le départ de Dick Costolo, qui était en poste depuis six ans et doit continuer de siéger au conseil d'administration, prendra effet au 1er juillet, précise le groupe dans un communiqué.

Durant une courte téléconférence avec des analystes jeudi, il a affirmé qu'il partait de son propre chef. «C'était ma décision», a-t-il assuré. «J'ai initié une conversation avec certains membres du conseil d'administration à la fin de l'année dernière sur la succession au poste de directeur général».

Jack Dorsey a affiché pour priorité «d'assurer une transition fluide (...) et la continuation de tout le bon travail que Dick et son équipe ont en cours», assurant qu'il n'y aurait pas de grand changement stratégique. Sur le réseau social dont il quitte la direction, Dick Costolo a écrit jeudi un simple «Bon retour, Jack !!».

Welcome back, @jack !! https://t.co/3papmyUKg0— dick costolo (@dickc) 11 Juin 2015

Auteur du premier «tweet» publié sur le réseau social, Jack Dorsey en avait aussi été le premier directeur général, entre 2007 et 2008, et restait aujourd'hui le président du conseil d'administration. Il est également le patron-fondateur de la société Square, spécialisée dans les paiements mobiles, où il continuera d'exercer ses fonctions actuelles.

Une recherche mondiale

Twitter dit avoir constitué un comité de recherche pour trouver un directeur général permanent. Il précise qu'il aura aussi recours à un cabinet de chasseur de têtes pour réaliser «une recherche mondiale, qui prendra en compte des candidats à la fois internes et extérieurs». Jack Dorsey a précisé qu'elle prendrait «le temps nécessaire».

«Malheureusement cette nouvelle n'est pas surprenante», a commenté Nate Elliott, un analyste du ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant