Twitter lance un nouvel outil contre le harcèlement en ligne

le
0
Twitter lance un nouvel outil contre le harcèlement en ligne
Twitter lance un nouvel outil contre le harcèlement en ligne

Twitter a annoncé mardi le lancement d'un nouvel outil permettant à ses utilisateurs de mieux combattre le harcèlement et les conduites abusives sur le réseau social américain."Le niveau d'abus, de menaces et de harcèlement que nous avons constaté sur internet a sérieusement augmenté ces dernières années", indique Twitter dans un communiqué.Le nouvel outil étend la fonction "mute", qui permet de bloquer les comptes d'utilisateurs envoyant des messages inappropriés."Nous développons la fonction +mute+ là où les gens en ont le plus besoin: dans leurs notifications", poursuit le communiqué."Nous vous permettons de bloquer des mots-clés, des phrases, et même une conversation entière à propos de laquelle vous ne voulez pas voir les notifications", poursuit le réseau social, précisant que cet outil serait mis en place "dans les jours à venir"."C'est une fonctionnalité que beaucoup d'entre vous nous ont demandée, et nous allons continuer à écouter pour le rendre meilleur et plus simple au fil du temps", note Twitter.Cet outil est mis en place après plusieurs exemples médiatisés d'abus sur le réseau social.En juillet par exemple, l'actrice Leslie Jones, une des vedettes du film "Ghostbusters", a quitté Twitter après avoir selon elle reçu un flot de commentaires désobligeants initiés par un éditeur du site d'informations conservateur Breitbart."Ces comportements découragent les gens de participer sur Twitter, ou d'autres sites. Les conduites abusives restreignent les chances de voir et de partager différentes perspectives sur un sujet, un élément que nous considérons capital pour avancer. Dans le pire des cas, ce type de conduite est une menace pour la dignité humaine que nous devons tous protéger", selon réseau social.L'augmentation du nombre de commentaires inappropriés oblige les réseaux sociaux à jongler pour trouver un équilibre entre ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant