Twitter lance sa très attendue application de musique

le
0
Twitter lance sa très attendue application de musique
Twitter lance sa très attendue application de musique
Le réseau social Twitter a lancé jeudi sa très attendue application de musique, qui va fonctionner dans un premier temps en partenariat avec Apple et les sites de musique en ligne Spotify et Rdio."Aujourd'hui, nous lançons Twitter #music, un nouveau service qui va changer la façon dont les gens trouvent de la musique, basé sur Twitter", annonce un message sur le blog officiel du réseau.Par défaut, les utilisateurs pourront écouter des extraits des morceaux qui les intéressent provenant d'iTunes, la boutique de musique en ligne du groupe informatique Apple.Mais les abonnés des services d'écoute de musique en streaming Spotify et Rdio pourront eux se connecter à leur compte sur ces sites par l'intermédiaire de l'application et écouter ainsi les chansons en entier. Twitter dit vouloir "continuer à explorer et ajouter d'autres fournisseurs de services musicaux".Le service s'appuiera aussi sur l'activité sur Twitter "pour déterminer et mettre en avant les morceaux les plus populaires et les artistes qui sortent du lot". "Et, bien sûr, vous pourrez tweeter des chansons directement depuis l'application", ajoute le blog.L'application peut être téléchargée dès jeudi dans l'App Store, la boutique en ligne d'applications mobiles d'Apple, ou être utilisée directement sur internet où Twitter comptait commencer à la déployer dans la journée (music.twitter.com).Le service sera disponible dans un premier temps aux Etats-Unis, au Canada, au Royaume-Uni, en Irlande, en Australie et en Nouvelle-Zélande. "Au fil du temps, nous amèneront le service sur Android (le système d'exploitation mobile de Google, concurrent de celui d'Apple) ainsi que dans davantage de pays", promet Twitter.Twitter avait déjà lancé une application de partage de vidéos, Vine, en janvier. L'ajout d'une application musicale faisait l'objet de spéculations depuis plusieurs semaines, qui ont été renforcées par l'annonce la...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant