Twitter France choisit comme patron un spécialiste de la pub

le
0
Twitter France choisit comme patron un spécialiste de la pub
Twitter France choisit comme patron un spécialiste de la pub

Twitter a annoncé officiellement jeudi l'arrivée d'Olivier Gonzalez, à la tête de son antenne française: un profil peu connu du grand public mais spécialiste de la monétisation de l'audience sur internet, défi majeur du site de microblogs qui comme Facebook, mise aujourd'hui sur la publicité.Au moment de cette annonce, intervenue à 15H30, @gonzalezolc, son nom de compte sur Twitter, comptait moins d'une centaine d'abonnés. Ce qui n'a pas manqué de susciter des commentaires étonnés, voire des moqueries, sur un réseau où le nombre de "followers", proportionnel à votre influence, est scruté à la loupe.Même si ce score modeste ne devrait pas durer (il avait déjà dépassé le cap du millier d'abonnés en fin d'après-midi), Olivier Gonzalez n'a pas été choisi pour sa notoriété, selon plusieurs experts interrogés par l'AFP.Le nouveau patron de Twitter France, 42 ans, était le directeur général de Hi-Media Advertising, groupe internet français spécialisé dans la monétisation de l'audience numérique, à travers la publicité et les paiements. Olivier Gonzalez avait rejoint Hi-Media en 2003 après des débuts dans la presse quotidienne régionale et cinq années chez Adlink France.Ces derniers mois, l'ouverture du bureau parisien de Twitter faisait l'objet de toutes les rumeurs dans le petit monde de l'internet français. Avec une question centrale: qui serait nommé à sa tête? "Depuis l'été 2012, ils cherchaient activement. Dans mon entourage, on était plusieurs à avoir été contactés, dont moi", confie à l'AFP Olivier Cimelière, ex-directeur de la communication de Google France, consultant en médias et communication et auteur du "Blog du communicant"."Cette nomination n'est pas un hasard, on est au coeur de la problématique de Twitter. Vu son expérience, Olivier Gonzalez n'a pas été choisi pour faire du lobbying ou de la représentation, mais pour transformer le tout en espèces ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant