Twitter entre en Bourse à 26 dollars, plus cher que prévu

le
0
Twitter entre en Bourse à 26 dollars, plus cher que prévu
Twitter entre en Bourse à 26 dollars, plus cher que prévu

Twitter fait son entrée en Bourse jeudi à 26 dollars par action, un prix supérieur à la fourchette annoncée et le valorisant à quelque 14 milliards de dollars, qui témoigne d'une forte demande des grands investisseurs."Nous avons fixé le prix de notre entrée en Bourse", a annoncé le réseau mercredi soir par un message sur son compte officiel (@twitter).Il y confirme que 70 millions de titres seront introduits jeudi sur le New York Stock Exchange sous le symbole "TWTR", avec une option de surallocation valide pendant 30 jours pour 10,5 millions d'actions supplémentaires si la demande le requiert. Twitter va donc lever immédiatement 1,82 milliard de dollars, un montant qui pourra monter jusqu'à 2,1 milliards de dollars si l'option est exercée.C'est loin des 16 milliards de dollars levés en mai 2012 par le plus grand rival Facebook, qui détient le record de la plus grosse introduction en Bourse dans le secteur technologique aux Etats-Unis. Mais Twitter fait jeu à peu près égal avec le géant de l'internet Google qui occupe pour l'instant la deuxième place avec 1,92 milliard de dollars récoltés en août 2004, selon des données du cabinet de recherche Dealogic.Signe de l'intérêt suscité par la société, Twitter avait déjà décidé lundi, après une première semaine de tournée auprès des grands investisseurs institutionnels comme les fonds et les banques, de relever le prix auquel il comptait mettre ses actions en Bourse. Il avait annoncé à l'époque entre 23 et 25 dollars, contre 17 à 20 dollars visés jusque là. Le prix final est encore supérieur."Les investisseurs voient les médias sociaux et le mobile comme indispensables, et ce n'est donc pas une surprise si l'entrée en Bourse de Twitter crée tant d'excitation et que la demande dépasse l'offre", commente Eden Zoller, une analyste du cabinet de recherche Ovum, dans un commentaire par courriel.Monétiser l'internationalSelon que l'option de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant