Twitter doit transformer sa popularité en revenus

le
0
À l'occasion de sa future introduction en Bourse, le site de microblogging le plus populaire au monde lève le voile sur ses finances. Il est loin d'être rentable.

C'est l'événement le plus attendu dans la Silicon Valley depuis l'introduction mouvementée de Facebook l'an passé sur le Nasdaq. Son rival Twitter, le réseau social aux 216 millions de fans, va lui aussi tenter l'aventure de la Bourse. Pour cela, il a dû dévoiler ses secrets de fabrication en publiant un document officiel à destination des investisseurs potentiels.

On découvre, comme les analystes l'anticipaient, que cette icône des réseaux sociaux connaît, certes, une croissance fulgurante, mais qu'elle accumule toujours des pertes. Ainsi, au cours du premier semestre 2013, Twitter a plus que doublé son chiffre d'affaires pour atteindre 254 millions de dollars, mais ses pertes ont également grimpé de 40 %, à 69 millions de dollars. Pour surmonter ces faiblesses financières, Dick Costolo, le tr...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant