Twitter bouleverse son mode d'affichage des messages

le
0
Twitter bouleverse son mode d'affichage des messages
Twitter bouleverse son mode d'affichage des messages

Est-ce la fin de l'affichage chronologique des messages sur Twitter ? Le réseau social a annoncé vendredi qu'il allait reconfigurer son flux de messages en fonction de leur «pertinence», un changement qui le rapprocherait de Facebook mais soulève l'opposition d'utilisateurs.

Le flux des messages consulté par les utilisateurs pourrait ainsi comprendre des messages que ces derniers n'avaient pas demandé de suivre et les abonnés n'auront pas le choix de revenir au flux chronologique.

Le réseau social, qui s'est basé sur des réponses jugées positives de tests, s'inspire de son concurrent Facebook en utilisant un logiciel qui permettra de «conserver» ce que les utilisateurs voient en fonction de leurs intérêts et de leurs activités, a expliqué Twitter dans un billet publié en ligne.

«Dans beaucoup de cas, les meilleurs tweets viennent de gens que vous connaissez ou dont vous avez entendu parlé», a fait valoir la société américaine basée à San Francisco. «Mais parfois vous pouvez manquer des tweets que vous auriez aimé voir», a ajouté Twitter.

Des utilisateurs inquiets

Ce projet, contesté par des utilisateurs, reste «une expérimentation» et ne devrait pas concerner 100 % des utilisateurs. Les tests ont montré que beaucoup de gens aimaient voir des tweets de comptes qu'ils ne suivaient pas, à condition que ces comptes soient considérés comme valables sur la base de leur popularité, de leur niveau d'interaction, ou de l'intérêt manifesté par ceux qui suivent ces comptes.

Twitter explique que lorsqu'il identifiera un tweet, un compte à suivre, ou d'autres contenus populaires ou pertinents, il pourra l'ajouter dans le flux de messages consulté par l'abonné. «Cela veut dire que parfois vous verrez des tweets de comptes que vous ne suivez pas», explique le réseau social.

Mais ce changement est considéré comme un anathème par les amoureux de l'information en direct, qui préfèrent suivre un flux de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant