Twitter bat le consensus et réduit ses effectifs

le , mis à jour à 14:39
0
TWITTER PUBLIE UN CHIFFRE D'AFFAIRES TRIMESTRIEL SUPÉRIEUR AUX ATTENTES
TWITTER PUBLIE UN CHIFFRE D'AFFAIRES TRIMESTRIEL SUPÉRIEUR AUX ATTENTES

(Reuters) - Twitter a fait état jeudi d'un chiffre d'affaires trimestriel supérieur aux attentes mais à la croissance nettement ralentie et a annoncé dans la foulée une réduction de ses effectifs de 9%.

Twitter employait 3.860 personnes fin juin, ce qui veut dire qu'il supprimerait autour de 300 postes, risquant de porter atteinte à son image à San Francisco où la concurrence est rude pour embaucher les meilleurs ingénieurs en informatique.

Il y a un an, le groupe avait annoncé le licenciement de quelque 336 employés, réduisant ainsi ses effectifs à l'échelle mondiale d'environ 8%, une semaine après l'entrée en fonction du co-fondateur Jack Dorsey en tant que directeur général.

Le réseau social, qui souffre de la concurrence d'applications comme Instagram et Snapchat, a annoncé un C.A. en augmentation de 8%, à 616 millions de dollars (565 millions d'euros), à comparer à une croissance de 20% au trimestre précédent et de 58% l'an dernier. Les analystes s'attendaient à un chiffre d'affaires de 605,8 millions de dollars.

La perte nette sur le trimestre au 30 septembre est en réduction, à 102,9 millions de dollars, soit 15 cents par action, contre 131,7 millions (20 cents par action) un an plus tôt. Hors exceptionnels, Twitter a dégagé un bénéfice de 13 cents par action contre un consensus de 9 cents, selon Thomson Reuters I/B/E/S.

"Nous maîtrisons mieux nos investissements et nous avons fixé comme objectif une rentabilité GAAP en 2017", a déclaré le directeur financier Anthony Noto.

L'action Twitter gagne près de 4% à 17,97 dollars dans les échanges d'avant-Bourse.

Twitter a également dit que ses utilisateurs mensuels avaient augmenté de 3% à 317 millions en moyenne durant le trimestre, alors que les analystes attendaient 316,3 millions, selon le consultant FactSet StreetAccount.

Le C.A. tiré de la publicité a augmenté de 6% à 545 millions de dollars.

En quête d'acquéreurs, le groupe est dans l'incertitude après l'annonce de Salesforce.com, qui a confirmé avoir renoncé à le racheter, jetant l'éponge après d'autres.

(Supantha Mukherjee et Anya George Tharakan; Patrick Vignal pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant