Twitter : 2 Mexicains accusés de terrorisme

le
0
Pour avoir diffusé sur Twitter la rumeur d'une prise d'otage dans une école, qui a provoqué la panique dans une ville mais s'est révélée fausse, deux Mexicains sont accusés de terrorisme et sabotage. Ils risquent 30 ans de prison.

C'est l'histoire d'un «twitt» qui a mal tourné. Une simple phrase, de 140 signes, postée le 25 août sur Twitter : «Je confirme, à l'école Jorge Arroyo du quartier de Carranza, 5 enfants ont été pris en otage, groupe armé, psychose totale dans la zone». L'école dont il est question se situe à Veracruz, principale ville portuaire du pays sur le Golfe du Mexique. Le problème, c'est que l'information - que son auteur précise tenir de sa belle-s½ur - est fausse. Aujourd'hui Gilberto Martinez, professeur de maths, est accusé par l'État mexicain de terrorisme et de sabotage, de même que María de Jesús Bravo Pagola, une animatrice de radio qui a relayé la rumeur sur son propre compte Twitter. Tous deux risquent jusqu'à 30 ans de prison.


C'est que, dès la diffusion de l'«information» sur Twitter, une panique s'empare de la ville. Pris d'assaut par les appels de citoyens affolés, les numéros d'urgence ne tardent pas à se retrouver saturés. Dans les r...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant