Twitter, 10 ans de gazouillis

le
0
Twitter, 10 ans de gazouillis
Twitter, 10 ans de gazouillis

Cent quarante signes, pas plus. Depuis 10 ans, le principe reste le même. Des messages courts, très courts même, envoyés sur la « twittosphère » et qui parfois font l'actualité. En une décennie, le réseau de microblogging Twitter est devenu un média influent sur Internet et, surtout, sur les smartphones. Il rassemble aujourd'hui un peu plus de 300 millions d'abonnés qui s'échangent ces courts messages ——0 caractères au maximum  — et s'abonnent aux comptes des uns et des autres pour ne rien rater de leurs réactions. Certains messages sont entrés dans la courte histoire de Twitter, comme celui de Valérie Trierweiler soutenant le candidat dissident socialiste face à Ségolène Royal, ou encore celui de l'animatrice américaine Ellen DeGeneres sous la forme d'un selfie de stars pendant la cérémonie des Oscars.

Très utilisé par les journalistes, les politiques et les « people »

Ces chiffres et moments de gloire ne doivent toutefois pas cacher les ombres qui planent sur l'avenir de Twitter. A commencer par sa capacité à attirer de nouveaux abonnés. S'il est très utilisé dans les milieux des médias entre journalistes, dans celui de la politique et des « people », il peine à convaincre le grand public. Le nombre d'utilisateurs a même stagné à 320 millions de personnes entre le troisième et le quatrième trimestre 2015. On est loin du 1,55 milliard de fans de Facebook, qui continue à engranger de nouveaux adeptes. Financièrement, le réseau n'est toujours pas rentable. Fin 2015, il a même dû annoncer une vague de licenciements de 336 emplois, soit 8 % de ses effectifs pour tenter de trouver un peu d'oxygène. Le réseau cherche désormais, en plus de développer son application Twitter et d'y ajouter des fonctionnalités (photos, vidéos...), à se diversifier. Après avoir lancé l'application Vine, qui permet d'échanger de courtes vidéos de six secondes, il mise énormément sur Periscope, qui invite les ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant