TVA, tabac, SMIC : ce qui change au 1er janvier

le
0
TVA, tabac, SMIC : ce qui change au 1er janvier
TVA, tabac, SMIC : ce qui change au 1er janvier

Smic, TVA, tabac, timbres, électricité, boissons énergisantes... Comme chaque année, le 1er janvier apporte son lot de changements, d'augmentations et de revalorisations. Revue de détail.

Economie

SMIC : pas de cadeau pour les 3,1 millions de smicards. Au 1er janvier 2014, la revalorisation se fera à minima (+ 1,1%) : le smic horaire passera à 9,53 ? brut contre 9,43 ? actuellement, et le salaire minimum mensuel sera de 1445,38 ? brut (soit 12 ? net de plus) au lieu de 1430,22 aujourd'hui pour les salariés aux 35 heures. Crise oblige, cette hausse se limite aux stricts calculs prévus par les nouvelles règles instituées en février dernier qui tiennent compte de l'évolution des prix (intégrant le loyer et l'énergie) et de l'évolution du salaire réel de base des ouvriers et employés.

VIDEO. La hausse du SMIC

RSA : le revenu de solidarité active augmente de 1,3% à 499 euros pour une personne seule. Il passe à 749 euros avec un enfant. Près de 2,23 millions de foyers recevaient ce revenu fin juin. Un chiffre en progression de 7% sur un an.

QUOTIENT FAMILIAL : le plafond de ce dispositif réduisant l'impôt des familles en fonction du nombre d'enfants et des revenus baisse de 2.000 à 1.500 euros par demi-part.

PRESTATIONS FAMILIALES : les plafonds d'attribution pour les prestations familiales (allocation rentrée scolaire, prestation d'accueil du jeune enfant...) augmentent de 1,9%.

RETRAITE : les pensions complémentaires du privé (Agirc et Arrco) seront désormais versées chaque mois et non plus chaque trimestre. Les cotisations acquittées par les entreprises et les salariés, augmentent, ainsi que celles du régime général de base. Les majorations de pension des retraités ayant eu au moins trois enfants sont désormais soumises à l'impôt.

TVA : le taux normal va passer de 19,6% à 20%, le taux intermédiaire de 7% à 10% (hôtellerie, restauration, transports ...). Pas de changement pour le ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant