TVA sociale : l'UMP veut faire de la pédagogie

le
1
Le parti majoritaire entend combattre les critiques du Parti socialiste.

De l'aveu de Jean-François Copé, ce n'est «pas tout à fait une coïncidence». L'UMP tenait mercredi 8 février une réunion sur les solutions pour lutter contre les délocalisations au moment même où le gouvernement présentait son projet de loi de finances rectificative, qui comprend la création de la TVA sociale. Au-delà de la «pédagogie sur la TVA antidélocalisations», cette réunion était, selon les v½ux du secrétaire général de l'UMP, l'occasion de monter au créneau pour défendre la politique de la majorité. «Le bilan de Nicolas Sarkozy, ce n'est pas à François Hollande mais à nous de le faire», a-t-il expliqué en introduction de la réunion qui se tenait au siège parisien du parti, rue de Vaugirard.

Parmi les intervenants, l'ancien ministre de l'Industrie, Christian Estrosi, s'est plaint du choix du thème de la réunion: «Lutter contre les délocalisations, ça ne m'enthousiasme pas», a expliqué le député des Alpes-Maritimes. «Je préfère qu

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M4189758 le mercredi 8 fév 2012 à 22:17

    JPi - Ce n'est pas les critiques du PS qu'ils doivent combattre mais convaincre les électeurs qu'ils s'attaqueront aux dépenses de l'état. Tant que les impôts et prélèvements augmenteront la croissance s'effilochera. Alors les délocalisations augmenteront comme les impôts.