TVA sociale : Fillon presse le pas

le
0
Les arbitrages seront rendus fin janvier, le texte discuté en février au Parlement.

François Fillon dans son meilleur rôle: celui de démineur pédagogue. Muet depuis la fin de l'année dernière, le chef du gouvernement a repris la parole en ouvrant jeudi à Bercy le colloque «Nouveau monde» qu'organise le ministre de l'Industrie Eric Besson. Il est monté au filet pour défendre ce qui sera probablement la dernière grande réforme du quinquennat: la mise en œuvre de la TVA sociale.

Un sujet à haut risque pour le «presque candidat» Nicolas Sarkozy. Selon un sondage de l'institut CSA pour L'Humanité, 64% des personnes interrogées se déclarent opposées à la TVA sociale. Parmi elles, 35% y sont même «totalement» opposées. Seuls 33% des Français se disent favorables à la mesure.

De son côté, l'opposition est vent debout contre le projet. Le candidat du PS, François Hollande, dénonce une «mystification économique» et une «faute sociale» quand son concurrent du MoDem François Bayrou y voit «une idée dangereuse» dont la mise en œuvre

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant