Tusk invite Athènes à respecter la ligne diplomatique de l'UE

le
0

BRUXELLES, 4 février (Reuters) - Donald Tusk, président du Conseil européen, a invité mercredi le nouveau Premier ministre grec, Alexis Tsipras, à se conformer aux positions communes des Etats membres en matière de politique étrangère. Mercredi dernier, à la veille d'une réunion extraordinaire des ministres des Affaires étrangères consacrée à la crise ukrainienne, le ministre grec de l'Energie, Panagiotis Lafazanis, avait déclaré qu'Athènes était hostile à l'alourdissement des sanctions imposées à la Russie. Le gouvernement grec avait néanmoins apporté son soutien à la prolongation des sanctions déjà en vigueur, joignant sa voix à celle des autres pays de l'Union. "Nous sommes convenus de l'importance de l'unité au sein de l'Union européenne concernant d'autres défis essentiels à relever en Europe", dit Donald Tusk dans un communiqué diffusé à l'issue de son entrevue avec Alexis Tsipras mercredi. L'ancien Premier ministre polonais, favorable à la fermeté à l'égard de Moscou dans le conflit ukrainien, ne mentionne pas la Russie. Réunis mercredi pour envisager d'allonger la liste des personnes physiques et morales dont les avoirs ont été gelés, les ambassadeurs de l'UE ne sont pas parvenus à s'entendre, dit-on de source diplomatique. Les ministres des Affaires étrangères doivent se prononcer lundi sur le sujet. (Alastair Macdonald, Jean-Philippe Lefief pour le service français, édité par Marc Angrand)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant