Tusk demande à Erdogan de respecter l'impartialité judiciaire

le
0

BRUXELLES, 23 décembre (Reuters) - Le président du Conseil européen Donald Tusk a exhorté mardi le président turc Recep Tayyip Erdogan à garantir un traitement équitable aux journalistes et proches de son rival Fethullah Gülen récemment arrêtés en Turquie. Dans un communiqué, l'ancien Premier ministre polonais dit s'être entretenu au téléphone avec Erdogan afin de chercher les moyens d'améliorer les relations entre l'UE et la Turquie, une semaine après de vifs échanges entre les Vingt-Huit et Ankara. Evoquant l'arrestation des "gulenistes" la semaine dernière, il a ajouté: "Nous avons discuté des récents développements en Turquie, y compris les récentes interpellations et l'importance d'un processus impartial et transparent à ce sujet. Nous avons convenu de rester en contact étroit et sommes impatients de nous rencontrer dès que l'occasion s'en présentera." Il y a une semaine, Erdogan avait conseillé à l'UE de s'occuper de ses affaires en réponse à des critiques de la Haute représentante de l'UE pour la politique extérieure, Federica Mogherini, qui avait dénoncé des arrestations incompatibles avec les valeurs de l'UE. Vingt-quatre proches du prédicateur musulman installé aux Etats-Unis Fethullah Gülen ont été arrêtés le 14 décembre, parmi lesquels des journalistes ou d'anciens policiers. La Turquie a lancé cinq jours plus tard un mandat d'arrêt contre le grand rival d'Erdogan, accusé d'avoir mis en place et de diriger un groupe terroriste armé. Anciens alliés, Recep Tayyip Erdogan et Fethullah Gülen sont en conflit ouvert depuis qu'a éclaté un scandale de corruption visant des proches d'Erdogan lorsque celui-ci était encore Premier ministre, il y a un an. Le chef de l'Etat accuse le religieux, qui vit en Pennsylvanie depuis 1999, de comploter pour le renverser, ce que ce dernier dément. (Alastair Macdonald; Jean-Stéphane Brosse pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant