Tusk appelle Berlin à plus de fermeté envers les migrants

le
0

BERLIN, 8 novembre (Reuters) - L'Allemagne doit se montrer plus ferme dans sa gestion de la crise des réfugiés et contribuer davantage à la sécurisation des frontières extérieures de l'Union européenne, estime dimanche le président du Conseil européen Donald Tusk dans les colonnes du Welt am Sonntag, à quelques heures d'un entretien avec la chancelière Angela Merkel à Berlin. Donald Tusk a salué la position d'ouverture et de tolérance adoptée par le gouvernement allemand face à l'afflux de milliers de demandeurs d'asile ces derniers mois, mais il a également souhaité que Berlin assume sa responsabilité de pays moteur de l'UE en sécurisant les frontières extérieures avec les autres Etats membres. "Je comprends que pour des raisons historiques, l'Allemagne puisse avoir des difficultés à mettre en place un régime strict à ses frontières. Mais en tant que pays moteur de l'Europe, l'Allemagne a aussi la responsabilité de contrôler les frontières extérieures de l'UE, de manière énergique si nécessaire", a déclaré l'ancien Premier ministre polonais. Donald Tusk doit dîner ce dimanche à Berlin avec Angela Merkel, avant un sommet UE-Afrique et un sommet européen sur la crise migratoire mercredi et jeudi à La Valette. (Caroline Copley; Jean-Stéphane Brosse pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant