Turquie-Yildirim accentue la pression sur les USA concernant Gülen

le
0
    ANKARA, 18 juillet (Reuters) - Le Premier ministre turc, 
Binali Yildirim, a intensifié lundi les pressions de la Turquie 
sur les Etats-Unis pour qu'ils extraditent le prédicateur en 
exil Fethullah Gülen, accusé par Ankara d'être la cheville 
ouvrière de la tentative de putsch militaire de la nuit de 
vendredi à samedi. 
    "Nous serions déçus que nos amis (américains) nous demandent 
de présenter des preuves, alors même que les membres de 
l'organisation d'assassins cherchent à faire tomber un 
gouvernement élu, sous la direction de cette personne", a dit à 
l'issue du conseil des ministres Binali Yildirim, en faisant 
allusion à Gülen et à ses partisans en Turquie et à l'étranger. 
    "A ce stade, notre amitié pourrait même en souffrir", a 
ajouté le chef du gouvernement. 
    A Bruxelles, le secrétaire d'Etat américain, John Kerry, a 
déclaré que son pays ne procéderait pas à l'extradition de 
Fethullah Gülen tant qu'Ankara ne fournirait pas de preuves de 
l'implication de cet adversaire du président Recep Tayyip 
Erdogan dans le coup d'Etat avorté. 
    A Istanbul, le consulat général américain a dit lundi 
s'attendre à des manifestations à proximité du bâtiment et a 
conseillé aux ressortissants américains d'éviter le secteur. 
     
 
 (Ercan Gurses et Humeyra Pamuk; Eric Faye pour le service 
français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant