Turquie : un tracteur bourré d'explosifs projeté contre une gendarmerie

le
0
Turquie : un tracteur bourré d'explosifs projeté contre une gendarmerie
Turquie : un tracteur bourré d'explosifs projeté contre une gendarmerie

L'escalade de la violence entre le gouvernement turc de Recep Tayyip Erdogan et les rebelles kurdes du PKK se poursuit. Dimanche, un tracteur bourré de deux tonnes d'explosifs a été projeté contre les locaux d'une gendarmerie des environs de la ville de Dogubayazit dans la région d'Agri. Deux soldats sont morts et 31 autres sont blessés dont quatre grièvement. Selon des images montrées par les télévisions turques, le toit et une des façades de la gendarmerie, un vaste bâtiment blanc de plusieurs étages, ont été soufflés par l'explosion. Des débris ont atteint des maisons à plusieurs centaines de mètres à la ronde et plusieurs habitants ont été légèrement blessés, a rapporté l'agence de presse Dogan.

Breaking :#PKK Attacked on Turkish military outpost in agri just day after turkey killed 10 civilian

#Doğubayazıt pic.twitter.com/kCiKK5xP4h— Botin Kurdistani (@kurdistannews24) 2 Août 2015

Dans une autre attaque dimanche attribuée au PKK, un soldat a été tué et sept ont été blessés lorsqu'une mine a explosé au passage d'un convoi militaire sur une route de la province de Mardin

C'est la première fois depuis la reprise des violences il y a 10 jours que les militants de la cause kurde ont recours à ce type d'attentat suicide. 

L'armée turque mène de son côté des raids massifs contre les positions de la guérilla dans les montagnes du nord de l'Irak. Au moins 260 combattants kurdes ont été tués. 

#TURKEY

#PKK Reportedly #VBIED Attack Against Army Positions In #Agri Prov., 2 Soldiers Killed & 30 Wounded - Report pic.twitter.com/p7Tjxzjzmv— Terrormonitor.org (@Terror_Monitor) 2 Août 2015

Que veulent les membres du PKK ?  Créé en 1978, le Parti des travailleurs du Kurdistan s’engage militairement dès 1984 contre le pouvoir turc. Le PKK milite pour la reconnaissance du territoire du Kurdistan à cheval entre la Turquie, la Syrie, l'Iran et l'Irak. Parti ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant