Turquie-Un dirigeant pro-kurde visé par une enquête judiciaire

le
0
 (Actualisé avec précisions) 
    ISTANBUL, 28 décembre (Reuters) - La justice turque a ouvert 
une enquête contre Selahattin Demirtas, chef de file du Parti 
démocratique des peuples (HDP, pro-kurde), après des 
déclarations sur l'autonomie du Kurdistan, rapporte lundi 
l'agence de presse Dogan. 
    Le Premier ministre Ahmet Davutoglu avait auparavant annoncé 
que le mouvement serait exclu des discussions sur la réforme de 
la Constitution et qu'il allait être "ramené dans le rang". 
    Juriste charismatique reconverti en politique, Selahattin 
Demirtas a participé ce week-end à Diyarbakir, dans le sud-est 
de la Turquie, à un congrès des organisations kurdes à l'issue 
duquel un appel en faveur de l'autonomie a été lancé. 
    "Il y aura une réalité kurde au siècle prochain. Il y aura 
des régions autonomes, des régions fédérales, (...) et il 
pourrait y avoir un état indépendant", a-t-il déclaré samedi. 
"Le peuple kurde décidera lui-même de la façon dont il veut 
vivre. Les autres respecteront cette décision".  
    Selon l'agence Dogan, le parquet d'Ankara a ouvert une 
enquête à son encontre pour "atteinte à l'ordre 
constitutionnel". Le parquet de Diyarbakir a quant à lui ouvert 
une autre enquête sur le congrès lui-même.  
    En tant que député, Selahattin Demirtas bénéficie de 
l'immunité parlementaire, ce qui n'empêche toutefois pas les 
poursuites. En cas de condamnation, sa peine s'appliquera une 
fois cette immunité levée. 
 
 (Malih Aslan et Ece Toksabay; Pierre Sérisier et Jean-Philippe 
Lefief pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant