Turquie-Tirs sur le siège du parti pro-kurde HDP à Ankara

le
0

(Précisions, réactions) ISTANBUL, 18 avril (Reuters) - Le siège du principal parti politique pro-kurde de Turquie a été la cible de tirs pendant la nuit de vendredi à samedi à Ankara, sans faire de victime, ont annoncé le parti et les autorités turques. Des balles tirées depuis un véhicule passant devant le siège du Parti démocratique populaire (HDP) ont touché le bâtiment et les drapeaux flottant devant ce dernier, a précisé le parti dans un communiqué. L'agence de presse Dogan a diffusé des images d'une caméra de vidéosurveillance qui montrent un policier sortir d'une guérite située devant le bâtiment et ouvrir le feu en direction d'une voiture qui prend la fuite. Le HDP espère franchir lors des élections législatives du 7 juin le seuil de 10% des suffrages nécessaire pour entrer au Parlement et les sondages d'opinion montrent pour l'instant que les intentions de vote en sa faveur avoisinent ce niveau. "Ceux qui pensent nous arrêter ou nous intimider en ayant recours à de telles provocations vont comprendre leur erreur", dit le communiqué de HDP. Le vice-Premier ministre turc Yalcin Akdogan a condamné cette attaque, qu'il a également qualifiée de "provocation" destinée à accroître les tensions. Yalcin Akdogan a joué un rôle clé dans les négociations entre Ankara et le dirigeant kurde emprisonné Abdullah Öcalan, qui ont conduit le Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) à décréter un cessez-le-feu après 30 ans d'un conflit qui a fait 40.000 morts. Ces négociations ont provoqué la colère des ultranationalistes turcs. Les Kurdes représentent environ 20% des 75 millions d'habitants de la Turquie. (Daren Butler, Marc Angrand et Tangi Salaün pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant