Turquie : quelles conséquences politiques et diplomatiques ?

le , mis à jour à 15:16
0
Turquie : quelles conséquences politiques et diplomatiques ?
Turquie : quelles conséquences politiques et diplomatiques ?

De la question des réfugiés syriens qui taraude l'UE aux négociations d'adhésion en cours, quel sera l'impact de ce coup d'Etat avorté ? Une chose est sûre, au dire de tous les experts : Erdogan, qui va encore renforcer son pouvoir, en sort grand gagnant.

 

Vers une répression et des purges violentes ? Elles ont déjà commencé. D'après les autorités turques, plus de 2 800 militaires putschistes ont été arrêtés. Des interpellations sont également en cours dans les instances judiciaires. Mais, selon Nicolas Monceau, maître de conférences en sciences politiques à l'université de Bordeaux, l'armée est, et va rester, la plus touchée par cette répression. Elle était la dernière institution turque qu'Erdogan n'avait pas réussi à totalement mettre sous sa coupe. Maintenant que les militaires les plus hostiles sont sortis du bois, l'armée va rapidement être prise en main par le pouvoir resté en place.

 

Vers un durcissement du régime ? Erdogan avait déjà entamé une campagne visant à changer la Constitution turque et à instaurer un régime présidentiel qui lui procurerait davantage de pouvoir. D'après Jean Marcou, spécialiste de la Turquie et professeur à Sciences-po Grenoble, « il faut s'attendre dès les prochains jours à une augmentation de l'autoritarisme dans le pays et à une centralisation du pouvoir ». Preuve que la démarche est déjà amorcée, le Premier ministre turc a annoncé hier que le gouvernement envisageait de rétablir la peine de mort pour punir « les traîtres ».

 

Quelle stratégie de communication pour Erdogan ? L'universitaire Nicolas Monceau est affirmatif : « Erdogan est sorti renforcé par cette tentative de coup d'Etat. Il est en position légitimée, en Turquie comme à l'étranger. » Il renvoie au monde entier l'image d'un homme dont le peuple a, à sa demande, fait échouer un coup d'Etat porté par son éternel ennemi, les militaires. Cette image, il est certain qu'il ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant