Turquie-Perquisitions chez un groupe lié à Fethullah Gülen

le
0

ANKARA, 6 novembre (Reuters) - La police turque a mené des perquisitions vendredi à Ankara dans les locaux d'une association proche du prédicateur musulman Fethullah Gülen, un opposant au président Recep Tayyip Erdogan exilé aux Etats-Unis, rapportent les médias turcs. Ces perquisitions visant le groupe Tuskon, qui regroupe plusieurs milliers d'hommes d'affaires et d'entreprises, ainsi que des associations proches, s'inscrivent dans le cadre d'une enquête sur "les structures parallèles" mises en place en Turquie, selon les autorités, par Fethullah Gülen pour faire chuter Erdogan, rapporte l'agence de presse Anatolie. Cette enquête concerne notamment des soupçons de "financement du terrorisme", ajoute la presse turque. Mardi dernier, la police a interpellé plusieurs dizaines de personnes, dont des policiers et des fonctionnaires, soupçonnés d'être liés à Gülen. Le 27 octobre, les autorités avaient pris le contrôle de médias d'opposition proches du prédicateur. L'AKP (Parti de la justice et du développement) du président Erdogan a retrouvé la majorité absolue au Parlement turc à l'issue des élections législatives anticipées de dimanche dernier. Le chef de l'Etat veut que la réforme de Constitution, qui prévoit un accroissement des pouvoirs présidentiels, soit l'une des priorités du nouveau Parlement. Fethullah Gülen, un temps allié d'Erdogan, a aidé celui-ci à réduire l'influence de l'armée sur la vie politique turque au cours de ses premières années de pouvoir. Exilé aux Etats-Unis depuis 1999 et visé par plusieurs mandats d'arrêt en Turquie, il est accusé d'avoir mis en cause, à tort, des militaires dans des dossiers judiciaires avec l'aide de complicités au sein de la police et de la justice. (Daren Butler et Ece Toksabay; Guy Kerivel pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant