Turquie : nouvelles tensions autour de la place Taksim

le
0
Turquie : nouvelles tensions autour de la place Taksim
Turquie : nouvelles tensions autour de la place Taksim

Des milliers de manifestants étaient de retour ce samedi sur la place Taksim à Istanbul pour commémorer l'assaut donné par la police une semaine plus tôt au parc Gezi, jouxtant la place et dernier bastion de la contestation antigouvernementale qui a secoué la Turquie pendant trois semaines.

Les canons à eau de la police sont entrés en action vers 19h30, heure de Paris (live vidéo). Les autorités voulaient disperser les manifestants avant la tombée de la nuit. A 22h30, heure locale, les forces de l'ordre continuaient à repousser les contestataires. La police n'a pas, en revanche, utilisé sur la place Taksim de grenades lacrymogènes, dont l'usage massif contre les manifestants au cours des dernières semaines avait été très critiqué, notamment par les associations de médecins.

Les réseaux sociaux font par contre état depuis la tombée de la nuit de l'utilisation de gaz lacrymogènes dans les rues adjacentes et dans le quartier de Cihangir.

??te ?erefsizli?in foto?raf?. Sokaktaki masalarda yemek yiyen insanlar vard? 30 saniye önce! pic.twitter.com/LZCyI9vBia? Engin Süzen (@castrobey) June 22, 2013

«Ce n'est que le début, le combat continue» et «c'est en résistant que nous vaincrons», ont scandé les manifestants sous le regard de centaines de policiers antiémeutes cernant la place, soutenus par plusieurs blindés. Les protestataires ont aussi appelé le Premier ministre islamo-conservateur Recep Tayyip Erdogan à la démission, avant de jeter des ?illets rouges sur la place et sur les marches menant au parc Gezi, en souvenir des morts, blessés et personnes arrêtées dans la répression policière des manifestations.

Drapeaux turcs et «Solidarité Taksim»

Au moins quatre personnes ont péri et plus de 7800 autres ont été blessées, selon l'Union des médecins de Turquie. Des milliers de personnes ont par ailleurs été interpellées, mais la plupart ont été relâchées. Sur la place Taksim, les ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant