Turquie-Mandats d'arrêt à l'encontre de 47 journalistes

le
3
    ISTANBUL, 27 juillet (Reuters) - Douze jours après la 
tentative de coup d'Etat, les autorités turques ont lancé 
mercredi des mandats d'arrêt à l'encontre de 47 journalistes, 
rapporte la chaîne CNN Türk. 
    Les journalistes visés travaillent pour le journal Zaman 
proche de l'imam Fethullah Gülen, ennemi personnel du président 
turc Recep Tayyip Erdogan accusé d'avoir fomenté le putsch du 15 
juillet. Zaman a été saisi par les autorités en mars dernier.  
    Lundi déjà, 42 journalistes ont fait l'objet de mandats 
d'arrêt, dont un célèbre commentateur, et ancien parlementaire, 
Nazli Ilicak.  
    Ces mesures visant la presse sont les dernières en date de 
la reprise en main opérée par le pouvoir turc depuis le putsch 
raté du 15 juillet. Les autorités ont suspendu, interpellé ou 
placé en détention plus de 60.000 militaires, policiers, 
magistrats, enseignants, fonctionnaires et autres personnes dans 
les jours qui ont suivi l'échec du coup de force. 
      
 
 (Daren Butler; Jean-Stéphane Brosse pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • V.BENACE il y a 4 mois

    C'est pire que l'Allemagne de 1933!

  • janaliz il y a 4 mois

    C'est ça qu'on veut nous refiler en UE.... Non mais ça va pas !

  • jbellet il y a 4 mois

    Elle est belle la liberté de la presse en Turquie. .. et par la même la démocratie. .. ce pays ne peut être ne doit pas rentrer dans l'Europe avec ce dictateur