Turquie-Les affrontements se poursuivent dans le Sud-Est kurde

le
0
    DIYARBAKIR, Turquie, 24 décembre (Reuters) - Les 
affrontements entre forces de sécurité turques et militants 
kurdes se poursuivaient jeudi dans plusieurs villes du sud-est 
de la Turquie et trois rebelles ont été tués à Diyarbakir, 
a-t-on appris de sources proches des services de sécurité. 
    Les heurts à Diyarbakir ont éclaté lorsque la police a tiré 
au canon à eau et avec des grenades lacrymogènes sur un cortège 
de plusieurs centaines de personnes qui marchaient en direction 
du centre-ville en portant les cercueils de deux militants du 
Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) tués cette semaine. 
    Les trois rebelles tués jeudi ont été abattus après avoir 
attaqué les forces de l'ordre dans le quartier de Yenisehir, ont 
précisé les sources. 
    L'offensive lancée il y a dix jours par les forces de 
sécurité dans le Sud-Est a fait au moins 31 victimes civiles, 
selon le Parti démocratique des peuples (HdP), pro-kurde, les 
médias officiels turcs avançant de leur côté un bilan de 168 
rebelles tués. 
    Les combats se poursuivait jeudi, notamment à Cizre, près de 
la frontière irakienne, où le PKK a érigé des barricades pour 
empêcher les forces turques d'avancer. 
    Ce changement de stratégie de la part des rebelles, qui 
cherchaient jusqu'alors à éviter la guérilla urbaine, expose 
particulièrement la population civile, qui a pu sortir de chez 
elle jeudi, pour la première fois en dix jours, pour faire ses 
courses auprès de vendeurs ambulants, a constaté une équipe de 
Reuters TV. 
     
 
 (Seyhmus Cakan; Tangi Salaün pour le service français) 
 )
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant