Turquie : le vice-Premier ministre qui n'aimait pas les femmes

le
0
En réponse à la sortie du vice-Premier ministre, des Turcs ont posté leurs rires sur les réseaux sociaux.
En réponse à la sortie du vice-Premier ministre, des Turcs ont posté leurs rires sur les réseaux sociaux.

Bülent Arinç cherche sans aucun doute à devenir connu. Chaque jour qui passe, il s'autorise une nouvelle sortie contre les femmes, les invitant à cultiver discrétion et pudeur. Après les avoir invitées à ne pas rire trop fort, le voilà qui s'en prend à celles qui pratiquent la "pole dance" (ou danse autour d'une barre verticale).

Pour ceux qui ignoreraient en quoi cela consiste, voici une démonstration par Jamie Lee Curtis dans True Lies.

Pour le vice-Premier ministre, l'un des cofondateurs du parti Justice et développement, l'AKP au pouvoir, cette danse est représentative du déclin des normes morales dans son pays. Bülent Arinç a également critiqué les femmes qui avaient l'outrecuidance de partir en vacances sans leur mari.

"J'ai de la pitié pour vous"

M. Arinç avait été ridiculisé sur les réseaux sociaux, à la suite de ses déclarations sur le rire des femmes : nombre d'entre elles ayant posté des photos où elles riaient à gorge déployée.

C'est donc dans le souci de rectifier le mauvais procès qui lui était fait - le vice-Premier ministre estimant que ses remarques avaient été sorties de leur contexte - qu'il a proposé quelques réflexions sur "les principes généraux de morale". Il a alors affirmé : "Il y a des femmes qui partent en vacances sans leur mari et d'autres qui n'arrivent pas à se retenir de grimper sur une barre verticale. Chacun vit comme il veut. Je ne suis pas en colère contre vous, mais...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant