Turquie-Le tueur présumé du pilote russe arrêté pour un autre fait

le
2
    ISTANBUL, 1er avril (Reuters) - L'homme arrêté jeudi avec 
treize autres personnes à Izmir, en Turquie, l'a été dans le 
cadre d'une tout autre affaire que la mort d'un pilote russe 
dont l'appareil a été abattu en novembre dernier à la frontière 
syrienne, rapporte vendredi l'agence de presse turque Dogan. 
    Le 24 novembre 2015, quand un Soukhoï-24 russe a été abattu 
par la chasse turque à la frontière avec la Syrie, le suspect, 
Alparslan Celik, combattant au sein d'une brigade turkmène de 
l'opposition syrienne, s'était publiquement vanté d'avoir tiré 
avec ses camarades sur l'officier russe qui s'était éjecté de 
son appareil. 
    Selon Dogan, la police turque l'a arrêté dans le cadre d'une 
autre affaire, dont la nature n'est pas précisée, où il a été 
condamné en Turquie à trente mois de prison. 
    L'avocat de Celik a précisé que son client avait été 
interrogé par le procureur d'Izmir sur la mort de l'aviateur 
russe mais que cela n'avait rien à voir avec le motif de son 
arrestation. 
    La destruction du Soukhoï-24, la mort du pilote - son 
navigateur a survécu - et celle d'un membre des forces spéciales 
russes lors de l'opération de sauvetage ont entraîné une crise 
diplomatique entre Ankara et Moscou. La Russie, dénonçant une 
provocation, a imposé en représailles des sanctions économiques 
à la Turquie. 
 
 (Humeyra Pamuk avec Jack Stubbs à Moscou; Guy Kerivel pour le 
service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • delapor4 le vendredi 1 avr 2016 à 23:54

    Oui mais Erdogan est un crime de guerre à lui tout seul.

  • M2931816 le vendredi 1 avr 2016 à 19:53

    Tirer sur un parachutiste en détresse est un crime de guerre !