Turquie : le patron du quotidien d'opposition Cumhuriyet arrêté

le , mis à jour à 14:15
2
Turquie : le patron du quotidien d'opposition Cumhuriyet arrêté
Turquie : le patron du quotidien d'opposition Cumhuriyet arrêté

Le président du directoire du quotidien d'opposition turc Cumhuriyet, Akin Atalay, a été arrêté et placé en garde à vue vendredi, a annoncé le journal dont neuf journalistes avaient été mis en détention la semaine dernière. Akin Atalay a été interpellé à son arrivée à l'aéroport Atatürk d'Istanbul, en provenance d'Allemagne, a précisé Cumhuriyet sur son site. Il était visé par un mandat d'arrêt dans le cadre d'une enquête sur des «activités terroristes».

 

 

 

Cumhuriyet Newspaper Executive Board Chair Akın Atalay has been detained on his return to Turkey at Atatürk Airport https://t.co/Z6bVZsUxs2 pic.twitter.com/LhUXzgg6VE

— bianet English (@bianet_eng) 11 novembre 2016

 

 

 

La semaine dernière, neuf journalistes de Cumhuriyet, dont le rédacteur en chef Murat Sabuncu, ont été placés en détention, une mesure qui a suscité l'inquiétude des défenseurs des droits de l'Homme et des critiques internationales. Le parquet avait annoncé au moment des arrestations que celles-ci se faisaient dans le cadre d'une enquête pour «activités terroristes» en lien avec le mouvement du prédicateur Fethullah Gülen - accusé d'avoir ourdi le putsch raté - et avec le Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK).

 

Akin Atalay a été arrêté à sa descente d'avion par des policiers qui l'ont fait monter dans un véhicule qui attendait sur le tarmac de l'aéroport, a précisé Cumhuriyet. Cumhuriyet, un quotidien d'opposition farouchement critique du président Recep tayyip Erdogan, a assuré après les arrestations de ses journalistes qu'il lutterait «jusqu'au bout», dans un pays où la presse a été particulièrement visée par les purges menées depuis le putsch avorté de juillet.

 

 

Les autorités accusées d'étouffer toute critique

 

Parmi les collaborateurs du journal placés en détention la semaine dernière figurent le chroniqueur Kadri Gürsel et le caricaturiste ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M9244933 il y a 3 semaines

    La dictature Erdogan progresse. Et l'Europe se tait, en effet.

  • jbellet il y a 3 semaines

    la purge continue en Turquie sans qu'un seul européen ne lève le petit doigt....