Turquie : la violence contre les femmes croît avec leur émancipation

le
0
Les défaillances dans l'application de la loi en dépit des réformes successives du droit pénal et de la famille sont alarmantes. Le gouvernement a pris de nouveaux engagements.

Ne pas rester cloîtrée dans son appartement malgré un arrêt de travail d'un mois est sa façon de conjurer le sort. Doucement, pour ne pas réveiller ses blessures, Filiz Akdogan s'affaire de nouveau dans le salon de coiffure, à Maltepe, quartier animé de la rive asiatique d'Istanbul. Dimanche 24 avril, son ancien mari a tenté de l'y assassiner alors qu'elle était en train de couper les cheveux d'une cliente. Il l'a poignardée avec un tournevis, dans le ventre, les poumons et à l'aisselle. La jeune femme de 27 ans ne doit d'être encore en vie qu'à l'intervention de son patron. Divorcée il y a deux ans, Filiz Akdogan avait pourtant porté plainte à deux reprises pour menaces de mort: «La police m'avait dit de ne pas m'inquiéter, que, s'il avait dû agir, il l'aurait déjà fait.» Après l'agression, son frère a monté la garde 24 heures sur 24 devant sa chambre d'hôpital. «Je n'avais aucune protection et ma famille craignait qu'il ne revienne.» C. K. a fini par

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant