Turquie : la démocratie en péril ? (partie 1)

le
0

Historiquement proche des Occidentaux au sein de l'OTAN, le pouvoir turc s'émancipe peu à peu et privilégie désormais ses intérêts en Syrie et en Irak. Sur la scène intérieure, le régime réprime toutes les personnes soupçonnées d'avoir prêté main forte au coup d'État manqué du 15 juillet dernier. Parmi eux, les journalistes du quotidien d'opposition Cumhuriyet arrêtés avant-hier.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant