Turquie-La banque centrale assouplit sa politique monétaire

le
0
    par Seda Sezer et Daren Butler 
    ISTANBUL, 20 avril (Reuters) - La banque centrale turque a 
abaissé mercredi de 50 points de base la borne haute de 
l'objectif de son principal taux directeur à l'issue de la 
première réunion de politique monétaire présidée par son nouveau 
gouverneur,   
    Cette initiative est perçue par certains observateurs comme 
une première étape d'une politique monétaire plus accommodante 
sous la houlette de Murat Cetinkaya, premier spécialiste de 
finance islamique à accéder au poste de gouverneur de la banque 
centrale dans une Turquie constitutionnellement laïque. 
    La nomination du nouveau gouverneur, âgé de 40 ans, est 
intervenue sur fond d'inquiétudes des investisseurs sur de 
possibles pressions de l'exécutif sur la conduite de la 
politique monétaire. 
    Le président Tayyip Erdogan a régulièrement protesté contre 
le niveau élevé des taux d'intérêt, estimant qu'ils équivalaient 
à une trahison. 
    La banque centrale a maintenu son taux de prise en pension à 
7,50% comme attendu mais a abaissé de 50 points de base la borne 
haute de la fourchette de référence pour les taux à 10%. 
    "Nous anticipons d'autres baisses du taux au jour le jour", 
a dit Anders Svendsen, analyste chez Nordea Research.  
    La livre turque  TRYTOM=D3  s'est raffermie après ces 
annonces à 2,8085 pour un dollar.  
    Alors que le taux de prise en pension est inchangé depuis 14 
mois, la réunion de mercredi avait été présentée comme un test 
de la capacité de Centinkaya à résister aux pressions 
politiques. 
    Sur 21 analystes interrogés par Reuters, 17 avaient 
d'ailleurs dit s'attendre à une baisse de 50 points de base de 
taux au jour le jour, le plus élevé des trois taux directeurs de 
la banque centrale.  
    "Le recul de la volatilité s'est poursuivi à l'échelle 
mondiale et les conditions financières mondiales se sont 
améliorées", a dit le comité de politique monétaire dans un 
communiqué. "Le comité a décidé de prendre une initiative 
mesurée vers la simplification." 
    Le ministre de l'Economie Mustafa Elitas, qui a aussi appelé 
la banque centrale à baisser fortement les taux, a dit que la 
baisse de 50 points de base n'avait répondu à ses attentes.  
    Pour sa première prise de parole publique mardi lors d'une 
cérémonie, Cetinkaya avait dit qu'il essayerait de maintenir 
l'inflation en conformité avec les objectifs, de surveiller de 
près la stabilité financière et d'améliorer la communication de 
la banque pour en renforcer la crédibilité.    
 
     
 
 (Marc Joanny pour le service français, édité par Véronique 
Tison) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant