Turquie : Erdogan «espère» la fin de l'occupation du parc Gezi «ce soir»

le
0
Turquie : Erdogan «espère» la fin de l'occupation du parc Gezi «ce soir»
Turquie : Erdogan «espère» la fin de l'occupation du parc Gezi «ce soir»

Le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan a promis vendredi de suspendre le projet de réaménagement du parc Gezi d'Istanbul, à l'origine de la fronde qui secoue le pays depuis deux semaines. Quelques heures après avoir lancé un «dernier avertissement» aux milliers d'irréductibles qui occupent le parc (voir vidéo ci-dessous), le chef du gouvernement a reçu, pour la première fois depuis le début de la crise, une délégation de représentants des protestataires. A l'issue de quatre heures de réunion en pleine nuit, pas de décisions concrètes mais une série de promesses et de garanties des autorités qui permettent d'envisager une sortie de crise.

Dans la journée de vendredi, lors d'un discours prononcé à Ankara, la capitale du pays, le Premier ministre a renouvelé sa promesse, appelant les manifestants stambouliotes à quitter le parc Gezil. «J'espère que tout sera fini d'ici ce soir», a déclaré Erdogan. «Nous parlons avec des représentants (des manifestants), des artistes (...) depuis deux jours maintenant, j'espère que cela va marcher», a-t-il ajouté.

«Jeunes gens, vous êtes restés assez longtemps (dans le parc) et vous avez fait passer votre message. Si votre message concerne le parc Gezi, c'est bon, il a été reçu», a insisté le chef du gouvernement aux occupants du parc, Le gouvernement a accepté d'attendre que la justice tranche le dossier, alors qu'il entendait jusque-là maintenir son projet de reconstruire une caserne de l'époque ottomane à la place des 600 platanes du parc Gezi. «Bien sûr, le gouvernement s'engage à respecter la décision de la justice et à l'appliquer», a déclaré à l'issue de la réunion le vice-Premier ministre Huseyin Celik.

La plateforme Solidarité Taksim, principale coordination des associations qui occupent le parc, doit se prononcer officiellement vendredi en fin de journée sur les dernières promesses du chef du gouvernement.

La menace du vice-Premier ministre

Le ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant