Turquie : Erdogan en appelle aux pays occidentaux pour se débarrasser du PKK

le
0
Turquie : Erdogan en appelle aux pays occidentaux pour se débarrasser du PKK
Turquie : Erdogan en appelle aux pays occidentaux pour se débarrasser du PKK

Recep Tayyip Erdogan ne veut pas être le seul à combattre le PKK. S'exprimant lors d'une réunion de l'assemblée parlementaire de l'Otan à Istanbul, le président turc a exhorté ce lundi les pays occidentaux à soutenir sa lutte contre le Parti des travailleurs du Kurdistan et a indiqué qu'il attendait un soutien des pays de l'Alliance contre «toutes les organisations terroristes». A commencer par le groupe Etat islamique et le PKK. «Ceux qui ont une attitude indécise seront frappés à leur tour, tôt ou tard», a-t-il mis en garde.

Recep Tayyip Erdogan a également pointé du doigt le laxisme de l'Union européenne, qui qualifie comme Ankara le PKK d'«organisation terroriste». «Nous n'arrivons pas à digérer le fait que les membres du PKK (...) puissent se déplacer très librement dans des pays membres de l'Union européenne et afficher des portraits de leur chef dans les couloirs du Parlement européen», a dénoncé le dirigeant turc.

 

L'Otan «solidaire» avec la Turquie

 

Ces déclarations ne devraient pas améliorer les relations déjà tumultueuses entre Bruxelles et Ankara. Celles-ci se sont tendues davantage après la tentative de coup d'Etat du 15 juillet. L'Union européenne a ainsi émis des critiques sur l'ampleur des purges qui ont suivi le putsch manqué, frappant notamment le principal parti prokurde, le HDP, dont les dirigeants sont incarcérés.

 

Les tensions ont atteint de nouveaux sommets ces dernières semaines avec l'évocation par Erdogan de l'organisation d'un référendum pour décider de poursuivre ou non le processus d'adhésion. Dimanche, il déclarait en revanche que la Turquie pourrait frapper à la porte de l'Organisation de coopération de Shanghaï (OCS), une structure coparrainnée par la Chine et la Russie.

Le secrétaire général de l'Otan, Jens Stoltenberg, a pour sa part exprimé lundi la «solidarité» de l'Alliance avec la Turquie après le coup d'Etat manqué, ajoutant que la ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant