Turquie-Erdogan accuse un leader pro-kurde de "provocation"

le
1
 (Actualisé avec déclarations, contexte) 
    ISTANBUL, 29 décembre (Reuters) - Les déclarations faites au 
cours du week-end par le leader du Parti démocratique des 
peuples (HDP) constituent une "provocation claire" et cette 
formation pro-kurde "recevra une leçon" de la part du peuple et 
de la loi, a affirmé le président turc Recep Tayyip Erdogan, 
mardi. 
    La justice turque a ouvert une enquête contre Selahattin 
Demirtas, chef de file du HDP, pour avoir réclamé une plus 
grande autonomie de la communauté kurde, rapportait l'agence de 
presse Dogan, lundi. 
    "Un certain dirigeant politique a proféré des inepties et ce 
qu'il a fait était une provocation claire et une trahison", a 
déclaré Erdogan devant la presse à Istanbul avant de s'envoler 
pour l'Arabie saoudite. 
    Demirtas, élu au parlement turc, participait ce week-end à 
un congrès de deux jours réunissant différentes organisations 
kurdes qui ont plaidé en faveur d'une plus grande autonomie de 
la communauté qu'elles représentent. 
    Ces déclarations devraient encore accroître le fossé entre 
le gouvernement turc opposé à la création d'un Etat kurde 
indépendant et l'opposition kurde en Turquie. 
    Les violences se sont multipliées dans le sud-est de la 
Turquie, où vit une grande partie de la minorité kurde, depuis 
la rupture en juillet d'un cessez-le-feu. 
    Les combats ont été particulièrement violents au cours des 
deux dernières semaines et ont coûté la vie à 210 militants 
kurdes, selon une estimation de l'armée. 
    Le HDP affirme que des civils ont également été tués, ce que 
le gouvernement turc dément. 
     
 
 (Asli Kandemir et Can Sezer; Pierre Sérisier pour le service 
français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • nayara10 il y a 11 mois

    Il tue son peuple et s'impose dans l'UE.....