Turquie : en campagne, l'AKP ne laisse rien au hasard

le
0
REPORTAGE - Le parti turc au pouvoir des islamo-conservateurs espère, dimanche, une troisième victoire d'affilée. Sans relâche, ses militants ont quadrillé le quartier de Gaziosmanpacha à Istanbul.

Le point de ralliement a été donné devant la mosquée, en béton, à l'entrée d'un lacis de ruelles. Des dizaines de militants sont dans les starting-blocks avec l'attirail du parfait supporteur: confettis, banderoles, tee-shirts et casquettes frappés d'une ampoule, le symbole de l'AKP, le Parti de la justice et du développement au pouvoir. Une fourgonnette ouvre la marche. «Allumez l'ampoule! Que la Turquie s'éclaire!» crachent les haut-parleurs sur fond de musique électro-folklorique. Et c'est parti pour un tour de 5 km au pas de course dans ce faubourg de Gaziosmanpacha, un quartier d'Istanbul. Des ½illets sont jetés par brassées aux habitants qui applaudissent entre les cordées de linge tendues aux fenêtres. Ambiance de kermesse à la gloire du premier ministre Recep Tayyip Erdogan, acclamé comme une idole.

«La promenade de l'amour»

Dans le jargon AKP, cette démonstration de la force d'attraction du parti s'appelle «la promenade de l'amour». À quelques j

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant