Turquie-Davutoglu invite l'opposition au gouvernement

le
0

ANKARA, 26 août (Reuters) - Le Premier ministre turc sortant Ahmet Davutoglu a invité 11 membres de l'opposition à faire partie du gouvernement d'union qu'il est chargé de constituer en vue de conduire le pays aux élections législatives de novembre, a-t-on déclaré mercredi de source proche de son cabinet. Ces personnalités de l'opposition ont jusqu'à jeudi 18h00 locales (15:00 GMT) pour faire connaître leur réponse, dit-on de même source. Il s'agit de cinq membres du CHP (Parti républicain du peuple, laïque), de trois membres du parti nationaliste MHP et de trois autres de la formation pro-kurde HDP. Le CHP et le MHP ont d'ores et déjà indiqué qu'ils ne tenaient pas à faire partie du gouvernement d'union, tandis que le HDP s'y est dit prêt. Tout poste qui ne sera pas occupé par les partis de l'opposition sera attribué à un indépendant ne siégeant pas au parlement, en vertu de la Constitution. Ahmet Davutoglu a été chargé mardi par le président turc, Recep Tayyip Erdogan, de former un gouvernement de transition, au terme de deux mois de tractations qui n'ont pas pu aboutir à la mise en place d'une coalition. L'AKP (Parti de la justice et du développement, au pouvoir) a perdu lors des élections législatives du 7 juin la majorité absolue qu'il détenait au parlement depuis son arrivée aux affaires en 2002. Parmi les noms les plus connus qui se voient proposer un portefeuille ministériel figure Deniz Baykal, doyen du parlement, qui a dirigé le CHP jusqu'en 2010 et fut vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères dans les années 1990. Au sein du MHP sont sollicités notamment Tugrul Turkes, fils du fondateur du parti, et Meral Aksener, ancien ministre de l'Intérieur. (Gulsen Solaker; Eric Faye pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant