Turquie : au moins 36 morts dans l'attentat d'Ankara, le PKK bombardé en Irak

le , mis à jour à 10:51
1
Turquie : au moins 36 morts dans l'attentat d'Ankara, le PKK bombardé en Irak
Turquie : au moins 36 morts dans l'attentat d'Ankara, le PKK bombardé en Irak

Le bilan s'alourdit à la suite de l'attentat commis dimanche dans le centre d'Ankara, la capitale de la Turquie. Trois personnes ont succombé à leurs blessures à l'hôpital, portant ce lundi à 37 morts le bilan de cette attaque à la voiture piégée, a annoncé le ministre turc de la Santé, Mehmet Müezzinoglu.

Encore 71 personnes hospitalisées, 15 en soins intensifs. «Nous avons perdu trois de nos citoyens à l'hôpital. A ce stade, 37 personnes sont décédées dans cette attaque terroriste», a déclaré le ministre turc à la presse, précisant qu'«au moins une des victimes» est l'auteur de l'attentat. Dans des propos relayés par la chaîne CNN Türk, le ministre explique que trente personnes sont mortes sur les lieux de l'attaque, les sept autres victimes étant décédées à l'hôpital. Parmi les plus de cent blessés, quinze demeurent en soins intensifs parmi les 71 personnes qui restent hospitalisées. 

Ankara (Turquie), lundi. La police scientifique inspecte les lieux de l'attentat commis dimanche. (Reuters/Umit Bektas)

Les Kurdes en accusation. Selon le gouvernement turc, le véhicule piégé a explosé à 18h45 heure locale (17h45 en France) à un arrêt de bus de la très fréquentée place Kizilay, en plein cœur d'Ankara, qui abrite de nombreux commerces et où passent plusieurs lignes de bus et de métro. Plusieurs bus et de nombreux véhicules ont été totalement détruits par la puissante déflagration.

«Nous avons des informations concrètes sur le groupe terroriste à l'origine de l'attaque», a déclaré le chef du gouvernement, Ahmet Davutoglu, dans un communiqué. «Nous aurons très rapidement les résultats complets de l'enquête et nous les rendrons publics», a-t-il ajouté. De son côté, le président islamo-conservateur Recep Tayyip Erdogan a dénoncé des «attaques contre l'unité de notre pays et notre peuple» et annoncé une riposte.

VIDEO. Un témoin raconte l'attentat

L'attentat n'a pas ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M7163258 il y a 9 mois

    Les marxistes et les islamistes ! Même vision, même combat c'est très préjudiciable pour le peuple Kurde qui aspire légitimement à vivre en paix dans leur pays qui devrait être redéfini territorialement...