Turquie : Ankara, une nouvelle fois meurtrie par le terrorisme

le
0
Au croisement du boulevard Inönu et de la place Kizilay, au c?ur de la capitale turque, une attaque à la voiture piégée a visé un convoi de bus de l?armée, arrêté à un feu rouge.
Au croisement du boulevard Inönu et de la place Kizilay, au c?ur de la capitale turque, une attaque à la voiture piégée a visé un convoi de bus de l?armée, arrêté à un feu rouge.

Il était aux alentours de 18 h 30, mercredi soir, quand une lourde explosion a secoué le centre-ville d'Ankara. Au croisement du boulevard Inönu et de la place Kizilay, au c?ur de la capitale turque, une attaque à la voiture piégée a visé un convoi de bus de l'armée, arrêté à un feu rouge. La détonation a été entendue à plusieurs kilomètres à la ronde. Dans la rue, des carcasses de véhicules sont en feu et un épais panache de fumée s'élève au-dessus de la ville. Très vite, le porte-parole du gouvernement, Numan Kurtulmus, annonce un lourd bilan : 28 morts (civils et militaires) et plus de 60 blessés. Selon la presse turque, l'enquête se focaliserait sur un jeune homme, Salih Necar, originaire de Syrie, enregistré récemment à la frontière avec les réfugiés et dont l'ADN a été retrouvé sur les lieux de l'attentat.

L'endroit visé est un quartier stratégique ? et ultra-sécurisé - d'Ankara qui abrite notamment le Parlement turc et le ministère de l'Intérieur. Mais il est également le centre névralgique de l'armée turque : dans un rayon de quelques centaines de mètres se concentrent le ministère de la Défense, les quartiers généraux des différents corps d'armée et l'académie militaire. « Le lieu de l'attaque est très symbolique mais la cible, des bus militaires, l'est encore plus. L'objectif visé laisse penser que c'est le Parti des travailleurs du Kurdistan (guérilla kurde, en conflit avec Ankara depuis...

Lire la suite sur Le Point.frLire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant