Turquie : affrontements entre étudiants et policiers sur un campus

le
0
Turquie : affrontements entre étudiants et policiers sur un campus
Turquie : affrontements entre étudiants et policiers sur un campus

La police turque est intervenu à plusieurs reprises avec des tirs de gaz lacrymogène, vendredi, pour disperser des dizaines d'étudiants près d'un campus universitaire d'Ankara. Ces derniers manifestaient contre un projet municipal déboisant une partie du terrain de leur établissement. Quatorze protestataires ont été interpellés lors d'une première intervention, dans l'après-midi, par les forces de l'ordre, déployées en nombre sur les lieux et qui ont fait usage de bâtons.

Dans la soirée, plusieurs centaines de manifestants ont affronté la police anti-émeute, lançant des pierres et érigeant des barricades devant l'entrée principal de l'Université. La police a de nouveau tiré des grenades lacrymogène ainsi que des balles en caoutchouc.

Depuis plusieurs semaines, les étudiants d'ODTU, l'Université Technique du Moyen-Orient à Ankara, et des habitants sont mobilisés contre un projet d'autoroute qui provoquerait un déboisement partiel du campus. Connu pour ses déclarations à l'emporte-pièce et ses polémiques, Melih Gökçek, maire d'Ankara du parti de la justice et du développement (AKP, issu de la mouvance islamiste d'Erdogan), au pouvoir, a récemment annoncé que la construction de l'autoroute commencerait bientôt.

Des policiers se tiennent prêts à Istanbul

Cette polémique intervient après les manifestations anti-gouvernementales qui ont embrasé le pays en juin dernier, parties d'un projet d'aménagement urbain aux alentours d'un jardin public, le Gezi, situé dans le centre d'Istanbul. Les manifestations ont été alors violemment réprimées par les forces de l'ordre, notamment place Taksim. La protestation avait aussi gagné plusieurs villes du pays dont Ankara.

Vendredi soir, pour empêcher toute manifestation autour de ce parc emblématique, les autorités l'ont fermé au public et déployé des unités de police aux alentours. Des blindés ont pris position autour du parc alors que, sur les réseaux ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant