Turbulences sur les marchés : "Les petites et moyennes capitalisations résistent plutôt bien" (Inocap)

le
1

Pierrick Bauchet, directeur général délégué d'Inocap.
Pierrick Bauchet, directeur général délégué d'Inocap.

Alors que les marchés sont agités depuis quelques mois, nous avons demandé à Pierrick Bauchet, directeur général délégué d'Inocap, comment se comportent les petites et moyennes valeurs dans cet environnement troublé. Les PME et ETI ont récemment surperformé les grands indices, explique-t-il.

Pouvez-vous nous présenter succinctement Inocap, ainsi que votre cible d’investissement ?

Pierrick Bauchet : INOCAP est une société de gestion indépendante, entrepreneuriale, composée de 12 personnes et qui gère plus de 170 M€ pour le compte de 12 000 clients.

INOCAP est spécialisée dans l’investissement dans les PME et ETI françaises familiales, à travers ses Fonds Quadrige et Quadrige Rendement, éligibles à l’assurance-vie, au PEA, au PEA-PME et Compte Titres. Nous investissons dans des leaders mondiaux sur des activités de niche à forte valeur ajoutée. Notre approche de stock picking se concentre sur les entreprises dont les investissements significatifs permettent le déploiement d’un avantage concurrentiel, le gain de parts de marché et l’amélioration des marges. Leur actionnariat familial impliqué assure une vision industrielle de long terme. Les Fonds Quadrige et Quadrige Rendement sélectionnent ces entreprises au sein d'une gestion de conviction, 25 à 30 positions.

Quadrige (performances de +54% depuis la création le 2 juillet 2013) se concentre sur les PME et ETI innovantes. Quadrige Rendement (performances de +38% depuis la création le 23 décembre 2013) se concentre sur les PME et ETI de rendement, majoritairement industrielles, qui ont bâti un positionnement très différenciant. Elles se transmettent souvent de génération en génération et leur solidité financière peut être source de distribution régulière de dividendes.

Comment les petites et moyennes capitalisations ont-elles résisté lors des turbulences de cet été ?

P. B. : Plutôt bien ! Sur la période estivale, de début juin à fin août, l’indice des petites et moyennes valeurs, le CS90, a gagné 1% alors que le CAC perdait 1,6%. Quadrige et Quadrige Rendement ont progressé de respectivement +2,9% et +2,2%. La volatilité a également été moindre sur les petites et moyennes valeurs. Depuis le début de l’année, les petites et moyennes valeurs surperforment également les grands indices. Cette surperformance se constate également sur longue période, 12 années sur les 15 dernières !

Les marchés semblent hésiter depuis le début de la rentrée sur la direction à suivre. Etes-vous plutôt prudent ou optimiste pour la fin d’année ?

P. B. : Le ralentissement plus brutal qu’anticipé de l’économie chinoise apporte une injection de pouvoir d’achat dans les économies occidentales avec la baisse des prix des matières premières énergétiques et industrielles. L’environnement de croissance économique molle reste propice à des politiques monétaires toujours accommodantes. Dans cet environnement favorable à la liquidité, nous restons optimistes dans l’investissement dans les PME et ETI qui bénéficient toujours de solides perspectives de croissance des profits et de catalyseurs identifiés. Le retour de la volatilité permet de saisir des opportunités sur les valeurs de grande qualité !

Quelle stratégie adoptez-vous en conséquence, notamment en termes d’allocation d’actifs ?

P. B. : Nous avons toujours privilégié la qualité, quelle que soit la dynamique de la croissance économique. Nous continuons ainsi ! Plus l’environnement économique est délicat, plus l’intelligence sera valorisée. Dans Quadrige, nous concentrons nos investissements sur les PME et ETI dont les solutions offrent davantage de productivité et d’efficacité à leurs clients et dont l’innovation ouvre de nouveaux marchés. Dans Quadrige Rendement, les ETI profitent  d’un environnement de taux d’intérêts historiquement bas pour réaliser des acquisitions très structurantes qui leur ouvrent de nouvelles perspectives de développement et solidifient leur leadership mondial.

Quels sont vos « coups de cœur » parmi les small & midcaps françaises que vous détenez en portefeuille ?

P. B. : Store Electronic Systems (SES), leader mondial des étiquettes électroniques pour la grande distribution, est au cœur de la révolution digitale du commerce physique, un marché dont la taille devrait être multipliée par 5 au cours des 5 prochaines années ! SES a réalisé au S1 2015 le meilleur semestre de son histoire en prises de commandes, avec un montant global de plus de 100M€, en croissance de 100% ! La nouvelle gamme couleur, issue de la technologie très différenciante d’Imagotag, contribue fortement à ce succès. La dynamique de croissance enclenchée en 2015 devrait connaître une accélération significative en 2016 et 2017 avec des déploiements majeurs en Allemagne puis aux Etats-Unis.

MGI Digital Technology enregistre une accélération significative de ses ventes sur les six premiers mois de l’année, +45,2% atteignant 22,3 M€, portée par la montée en puissance de l’alliance avec Konica Minolta. Son déploiement industriel est soutenu par une extension des capacités de production et l’intégration de Köra Packmat, son sous-traitant allemand. Le développement de la gamme dans l’impression 3D « intelligente » devrait être à l’origine d’une percée très remarquée sur le marché de l’électronique imprimée. Ces leviers de croissance qui s’activent conjointement, couplés à un positionnement unique au monde, confère à MGI Digital Technology un statut de cible privilégiée.

Propos recueillis par Xavier Bargue

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • remimar3 le mardi 29 sept 2015 à 11:54

    Je connais un FCP midcap qui faisait +25% depuis le début de l'année à début juin. Maintenant il ne fait plus que +1,5%. En phase de baisse il est difficile pour un gérant de se séparer des petites capitalisation dans le cadre d'un arbitrage car la faible liquidité de certaines ferait baisser les cours en cas de vente.