Tunisie : un nouveau premier ministre

le
0
Le premier ministre tunisien Mohamed Ghannouchi, dont les manifestants réclamaient le départ depuis plusieurs jours, a annoncé dimanche sa démission. Son successeur s'appelle Béji Caïd Essebsi

La contestation ne retombe pas en Tunisie. Le premier ministre tunisien par intérim Mohamed Ghannouchi a annoncé dimanche sa démission à la télévision nationale. Parlant devant la presse, le chef du gouvernement a déclaré: «Je ne serai pas le premier ministre de la répression». «Je ne suis pas le genre de personne qui va prendre des décisions qui pourraient provoquer des victimes», a-t-il encore dit pour expliquer sa décision.

Il avait pris les rênes d'un gouvernement de transition après l'éviction le 14 janvier du président Zine El Abidine ben Ali, chassé par la rue. Mais des manifestations à Tunis réclamaient son départ depuis plusieurs jours. Les opposants lui reprochaient d'être trop proche de l'ancien président Ben Ali et de ne pas mettre en oeuvre des réformes.

Son successeur a été désigné dimanche soir par le président tunisien par intérim, Foued Mebazaa. Il s'agit de l'ancien ministre Béji Caïd Essebsi. Réputé pour être un libéral, M. Béji C

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant