Tunisie : quitte ou double pour Hamadi Jebali

le
0
Le premier ministre menace de démissionner mais reporte à lundi les pourparlers sur le gouvernement.

La Tunisie aurait pu se retrouver ce soir sans premier ministre. Mais des avancées dans les négociations entre le chef de gouvernement et les ­responsables de partis repoussent l'échéance. «Il y a une évolution et des progrès sur tous les points soulevés, a déclaré tard vendredi soir Hamadi Jebali. C'est pour cela que nous avons décidé de poursuivre les discussions lundi.»

Discussions en cours depuis l'assassinat de Chokri Bélaïd et l'annonce le soir même par le premier ministre de vouloir former un gouvernement de technocrates. Dehors les ministres de son parti, Ennahda, place à des personnalités apolitiques pour mener le pays jusqu'aux élections.

Lever de boucliers au sein du parti islamiste qui, après avoir désavoué celui qui reste son secrétaire général, Hamadi Jebali, appelle à manifester ce samedi après-midi pour «défendre la légitimité du par...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant